...

Fin de platine – Critique de manga

Platinum End est un shōnen issu de la collaboration déjà familière de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata. Et ces auteurs sont les créateurs du génial Death Note. Sortis cet été, les deux premiers tomes sont déjà en vente.

Vu d'ici, l'histoire paraît simple, mais à l'instar de Death Note, le cheminement du personnage principal est vite semé d'embûches.

Critique du premier volume de Platinum End

Une déclaration morale

platine fin x death note

On s'y est habitué avec Death Note, le Bien et le Mal sont deux notions antagonistes que les auteurs aiment confronter. Et contre toute attente, on les retrouve dans Platinum End. En effet, dans les deux premiers tomes, on voit une opposition entre Mirai, le jeune homme suicidaire qui a soudain décidé de trouver le bonheur et de faire le bien autour de lui, et Metropoliman, un parvenu méthodique prêt à éliminer tous les autres candidats en usant de ses pouvoirs.

Eh bien, je ne me soucie pas de cette dichotomie entre le Bien et le Mal. J'espère que ce sera aussi bien fait que dans Death Note où le personnage de Light montrait que la distinction entre les deux n'est pas si facile. Ici, c'est un monde trop manichéen que les auteurs nous dessinent. Mais attendons de lire la suite...

Dieu, une création humaine

Dieu, une création humaine

Dans Platinum End, les humains s'affrontent pour devenir le prochain Dieu, c'est de cela qu'il s'agit. Cette réflexion est intéressante car, comme Death Note (oui, je suis désolé, je compare beaucoup mais c'était une grande série qui est inoubliable), elle montre Dieu non pas comme une force surnaturelle mais comme une création humaine.

Même si les anges n'appartiennent pas à notre monde, c'est finalement l'Homme qui s'empare de l'Univers en s'érigeant en autorité suprême. Et enfin, être Dieu c'est comme être le PDG de l'entreprise, il faut écraser tout le monde pour y arriver… Inutile de le dire, le message est clair (et pas très propre) !

Vous pourriez aussi aimer:


god of highschool visuals

Dieu du lycée - Critique d'anime

En savoir plus >>

 

Une peinture sociale ?

 

 

image6 min

 

 

Donc, non, ce n'est pas comme dans Last Hero Inuyashiki ou Ajin. Lesquels sont tous deux des mangas posant aussi la question du Bien et du Mal). Mais la société japonaise représentée dans le manga, et même plus loin. C'est l'Humanité que l'auteur nous décrit (comme dans DN ahah). Une humanité avec sa propre morale relative à chacun, sa propre vision du monde, ses propres credos…

 

 

Dois-je me venger ? Ou Dois-je utiliser mes pouvoirs pour faire le bien ou pour arriver à mes fins ? Ou Dois-je passer par le mal pour faire le bien ? Toutes ces questions sont évoquées tout au long des deux premiers volumes. Au final, Platinum End n'est que l'histoire d'un jeune héros torturé qui se demande quoi faire dans un monde où seule l'individualité gagne.

 

 

D'une certaine manière, un manga comme le nivellement en solo ce genre de manga où le héros doit se débrouiller seul est obligatoire pour survivre.

 

 

Une confrérie illusoire

 

 

Mirai et Kanade (Métropolitain)

 

 

Nous n'en sommes qu'au deuxième tome. Mais, je vois déjà une amitié entre Mirai et Kanade (Metropoliman, le méchant de l'histoire).

 

 

D'abord parce qu'ils ont le même âge et qu'ils vont tous les deux à l'école (ça ne vous rappelle pas le moment où L s'inscrit dans le même collège que Light ?).

 

 

Deuxièmement, parce que les deux garçons se rencontrent à la fin du troisième tome. Et là, je vois venir le schéma : "Mirai, tu es un vrai ami, tu es comme un frère pour moi", "Kanade, toi aussi tu es la seule famille que je n'ai jamais eue", "Désolé mais je dois te tuer, un seul d'entre nous peut atteindre la fin de la course ».

 

 

Bon, je caricature la ligne, je vous l'accorde, mais avouez que c'est tout à fait prévisible.

 

 

Mon avis sur la platine fin

 

 

Revue de fin de platine

 

 

On attendait Platinum End avec impatience et un peu au tournant. Je pense que c'est un pari réussi pour Ohba et Obata qui ont su captiver rapidement leurs fans.

 

 

Si le tableau semble manichéen à première lecture. On va se dire que les personnages vont évoluer et changer sûrement leurs manières (on parle des créateurs de Death Note !).

 

 

Seul bémol selon moi, j'ai l'impression que les deux histoires se copient, mais on verra avec le prochain anime qui sera sur crunchyroll.

 

 

Quoi qu'il en soit, si vous n'avez pas lu les deux premiers tomes, c'est le moment de vous lancer, je pense que vous ne serez pas déçu.

 

 

Bande-annonce officielle – Anime Platinum End

 

Il n'y a toujours pas de date de sortie concrète pour le nouvel anime en dehors de sa vague fenêtre de sortie de l'automne 2021.
Subscribe
Notify of
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Retour en haut